Notre belle semaine de vacances à Pleumeur-Bodou !

Nous sommes partis une semaine en vacances à Pleumeur-Bodou avec les enfants pendant les ponts du mois mai. Quand mon mari m’a parlé de passer une semaine dans cette ville bretonne, j’avoue avoir bien rigolé, car le nom me faisait plutôt penser à un nom de volatile. Néanmoins, après m’être mieux renseignée sur les alentours, je me suis laissée convaincre par ce choix. Et après coup, c’est clairement sans regret.

Comment commencer le récit de nos vacances sans parler comme à mon habitude de nos péripéties de départ. Le matin du jour du départ, nous nous retrouvons à faire les bagages en hâte. La veille on était KO et on pensait sur le moment qu’on pourrait le faire rapidement le lendemain matin. Bref, ce fut une assez mauvaise idée. Nous avons fait au mieux. Peu après 11h, on quitte notre chez nous. Sachant que les enfants mangent habituellement à 11h45, le voyage nous promet déjà quelques rebondissements. Enfin, pour tout résumé, on a eu droit à des embouteillages (oui, on s’attendait à quoi avec une semaine avec 2 jours fériés), des repas tardifs avec un monde fou, des pleurs et des grognements (être attaché 3h de suite, c’est franchement difficile), faire des courses, encore des embouteillages et pour finir un vomi à 5 minutes de l’arrivée. À 19h40, on arrive à destination fatigué et soulagé.

Nous avons réservé un gîte au sein du village des gîtes « Sterden ». 

– Le gîte n°15 –

Honnêtement, ce fut pour moi une très belle surprise. J’ai vraiment beaucoup aimé ce « village ». Pourquoi ? Peut-être avant tout, parce que mes enfants s’y plaisent. Le gîte où on logeait était construit de telle façon que du canapé, je peux voir mes enfants gambader à l’extérieur. 

– Vue de la terasse –

Ils peuvent donc faire des aller-retour à leur guise. Aussi étonnant que ça puisse paraître, cette configuration change tout pour les enfants et pour les parents. Cette liberté, chacun de nous en a profité : mon fils pour se faire des copains et ne pas avoir les parents toujours à proximité, ma fille pour aller dessiner tranquille sur l’herbe ou aller dans la petite maison seule, les parents pour profiter du soleil, faire la cuisine, ne rien faire, etc. Puis, dans ce « village » il y a aussi tout le reste, la verdure, le calme, la piscine, l’alpaga, les soirées « crèpes » / « pâtes » / « pizzas », les jeux de société que mon grand affectionne tant et en dernier, mais non des moindre la localisation. Le gîte où on logeait est assez basique mais fonctionnel et propre. La variation de température, quant à elle, est assez inconfortable (c’est un point commun de ce type de logement.) : il y a très peu d’isolation avec l’extérieur. Pour le reste rien à signaler.

Pendant cette semaine de vacances, les journées ont été bien remplies. Nous avons profité au maximum des activités proposés au « village » comme la piscine. À chaque fois qu’on y était, on était toujours seul entre nous. C’était super agréable. Tous les jours, mon fils allait choisir un jeu de société à l’accueil. C’est un de ces moments favoris de découvrir un nouveau jeu de société avec l’un de nous. Le reste du temps au « village », ma fille cherche « mimi » le chat qui erre par-ci par-là et mon fils joue avec ses copins/copines.

Je parlais de la bonne localisation du « village ». À 5 minutes à pied du « village », se trouve une accrobranche « Vivons perchés » accessible à partir de 2 ans. 

– Parcours découverte à partir de 4 ans –
– Mini-forêt à partir de 2 ans –

Nous y étions allé deux fois avec mon grand et une fois avec ma petite. Mon fils qui aime escalader un peu partout a été servi. Ma fille était plus hésitante. L’énorme casque obligatoire sur sa tête ne lui convenait pas vraiment.
À 15 minutes à pied du « village », se trouve « le village gaulois ».

– Le village gaulois –

Ses habitants, on peut les qualifier d’IRREDUCTIBLES parce qu’avec ténacité, depuis 25 ans, ils mènent une action de solidarité en direction d’une lointaine région du monde, en Afrique.
Ce village n’est pas celui du célèbre petit Gaulois. C’est un lieu de détente, de culture et de distraction; propriété d’une association humanitaire qui a su joindre l’utile à l’agréable.

Mon mari connaissait le concept. Il y était déjà venu lorsqu’il était au collège. Bien sûr depuis, il y a pleins de choses qui ont changés, mais l’esprit est le même. Les jeux proposés aux enfants sont du moins original. Tout y est artisanal et franchement c’est super plaisant. Les enfants (et les plus grands) s’y amusent et cerise sur le gâteau, tout le monde y apprend pleins de choses.

– Livreur de potion magique –
– Jeu artisanal –

À 10 minutes en voiture, on arrive sur la côte de granit rose. Moi qui n’aimais pas vraiment aller à la plage avec les enfants (trop chaud, paysage monotone, activités limitées, se baigner, etc.), je me suis surprise à vraiment apprécier cette côte. La côte est magnifique avec tous ses rochers et ses plages de sable fin. 

– Plage de Landrellec –
– Landrellec –

Comme à notre habitude la première fois qu’on est allé voir la mer, on est arrivé au coucher du soleil. Ce fut vraiment un beau souvenir pour moi. On s’est promené et joué sur le bord de mer quasiment tous les jours de la semaine, se promener entre les rochers, suivre les sentiers, faire des châteaux de sable, jour au cerf volant, etc. Et tout ça sans se baigner. Super ! 

– Ile Grande –

Personne ne s’est lassé de cette côte sauvage, ces rochers, ces plages et ce vent assez frais même sous le soleil. Une impression de bout du monde !

– Ploumanac’h –
– Ploumanac’h –

Je me suis souvent dit durant cette semaine que c’est bien la première fois depuis quelques années que je me sens vraiment en vacances. C’est comme cela que je vois les vraies vacances en famille : possibilité d’avoir des moments pour soi pour chacun, des moments à partager en famille et un beau temps (ni trop chaud, ni trop froid). La semaine est passée un peu trop rapidement à notre goût. Seule ombre au tableau ? Les repas ! Si on pouvait manger un peu plus diététique et plus ou moins dans le calme ça aurait été le top du top.

Néanmoins, à l’issue de la semaine, on s’est dit qu’on pourrait y revenir l’année prochaine. Quand on regarde de plus près, il y a tellement de choses qu’on aurait encore voulu faire, mais finalement une semaine ça passe tellement vite. Autour du « village » (en moins de 5 minutes en voiture), il y a la cité des télécoms, un planétarium, une ferme équestre pour des promenades en poney ou à cheval dans la nature, etc. C’est sûr, on reviendra !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s